KolamUTILISER LA FORCE DIVINE QUI EST EN NOUS

Il y a une sorte de protection autour du corps qu'on pourrait appeler "l'enveloppe nerveuse", et si celle-ci demeure forte, la maladie ne peut pas y pénétrer et l'on reste en bonne santé, même au milieu d'une épidémie de peste. Mais si lenveloppe est faible, alors la maladie pénètre. 

Il y a une certaine complaisance à devenir faible et malade, afin de pouvoir se lamenter sur soi-même et attirer l'attention des autres. Rejetez ce faux mouvement de votre conscience et affirmez le principe de la santé. Rejetez le désir d'être malade.

Les périodes où l'humanité était la plus saine, sont les périodes ou il y avait le moins de médicaments. 

Ce n'est pas tant les médicaments qui soignent que la foi que nous avons en le pouvoir du médicament et en le médecin qui nous l'a administré. Tous deux sont des substitus bien maladroits pour la foi naturelle en soi-même, en notre propre pouvoir de guérison.

Nous devrions utiliser le pouvoir divin en nous pour nous guérir et prévenir la maladie. 

SHRI AUROBINDO